Category Archives: Geneva

La Place du Molard – Genève 2D

Situation de la Place:

La Place du Molard se situe au coeur de la ville de Genève, au pied de la haute ville. Non loin du lac, elle se trouve entre la rue du marché et la rue du Rhône.

Description historique:

Jusqu’a la fin du 13ème siècle, les comtes de Savoie assuraient la sécurité des routes menant à Genève pour que les marchands puissent se rendre aux foires de la ville.

L’évêque était fortement opposé à ce mouvement et ce n’est qu’en 1309, suite à un arbitrage, qu’il est contraint de reconnaître l’existence de la commune de Genève.

Il impose cependant en contrepartie aux habitants la construction d’une halle au Molard qui servira de zone de stockage pour les marchandises qui arrivaient par bateau depuis le lac.

Il faut noter qu’à cette époque, le lac arrivait encore au pied de la place, ce qui permettait un stockage aisé depuis le port du Molard.

L’activité des halles était particulièrement importante en ce temps-là puisque Genève accueillait des foires plusieurs fois par an et ceci jusque dans la deuxième moitié du 16ème siècle.

Au fil des années de nouvelles halles furent édifiées, notamment en 1415 et 1572. Toutefois, celles que nous pouvons voir aujourd’hui datent de 1690.

Ces halles furent requalifiées en immeuble résidentiel au 19ème pour finalement retrouver l’usage que nous leur connaissons aujourd’hui, à savoir un centre commercial.

cv15725                                                                                          Ici une photo datant de 1870 représentant la Place du Molard

On remarque sur la place plusieurs monuments importants, notamment la fontaine au premier plan et la Tour de l’Horloge dans le fond.

La fontaine octogonale à obélisque fut érigée en 1711 alors que la Tour faisait déjà partie du paysage au 14ème siècle. Cette dernière avait un usage militaire et faisait partie de l’enceinte qui fermait la ville et protégeait le port du Molard.

La Tour fur démolie puis reconstruite en 1591 et subit quelques rénovations jusqu’à nos jours pour être finalement ornée de frises peintes, d’armoiries et d’une plaque sculptées à la gloire de Genève.

La Place n’a pas toujours été telle qu’on la connait aujourd’hui, à savoir un espace publique réservé au piéton. Au contraire, au milieu du 20ème siècle et jusqu’en 1973 la place était ouverte au trafic et les voitures pouvaient y circuler librement. Encore en 1956, le tramway avait son arrêt au centre de la place juste devant le stand de fleur.

On comprend donc qu’à cette époque, la place était un lieu de passage et aucune convivialité n’était de mise.

C’est alors qu’en 1973, une requalification de cet espace est effectué. La place est en quelque sorte rendue au piéton pour connaitre l’aspect que nous connaissons maintenant. Une place vivante qui vit au rythme de ses magasins et autres restaurants.

La dernière grande rénovation date de 2004, quand un artiste recouvrit la place de pavés de basaltes taillés main parmi lesquels certains s’allument le soir en même temps que l’éclairage publique. A partir de cette date-ci, on ne retrouvera plus de traces des anciennes voies de circulations.

 

 

Genève 3D

Sous la domination de l’Empire romain en Europe, la ville de Genève devient une place commerciale et militaire importante. Au fil du temps, la succession de différentes dynasties va apporter à Genève un patrimoine culturel et religieux. L’actuelle  cathédrale Saint-Pierre, située place du Bourg-de-Four, peut en témoigner.

Dédiée à Saint-Pierre (dont elle était destinée au VIe siècle à recueillir ses reliques) et image emblématique de Genève, qu’elle domine depuis la colline de la Vieille Ville, la Cathédrale est aussi le symbole du rayonnement de la Rome protestante.

La présence d’une Cathédrale et d’un ensemble religieux sur le site de Saint-Pierre est attestée depuis le quatrième siècle de notre ère. Jusqu’au XIe siècle, la structure évoluera jusqu’à la création d’un bâtiment unique, mais c’est au XIIe siècle que le premier prince-évêque de Genève, Arducius de Faucigny, entamera la construction de l’actuelle Cathédrale romano-gothique, étape qui s’étendra sur un siècle environ, de 1150 à 1250.

Au fil du temps, les guerres, les incendies, ainsi que les ajouts et les rénovations ont modifié l’apparence intérieure et extérieure de la construction. A l’extérieur, les changements les plus visibles, sinon les plus importants furent certainement la construction de la Tour Sud, l’ajout du portique, l’adjonction de la Chapelle des Macchabées, la reconstruction de la Tour Nord et la mise en place de la flèche en cuivre.
 
Elle a notamment rempli des fonctions civiles – devenant même le Temple des Lois pendant la Révolution genevoise – et aujourd’hui encore, elle accueille la prestation de serment du gouvernement de la République. Mais la Cathédrale Saint-Pierre est surtout l’illustration vivante de l’influence que Genève a eue sur le monde protestant comme lieu du refuge aussi bien que comme académie formant les pasteurs de toute l’Europe.
 
Depuis sa construction, la cathédrale a subi de nombreux événements. Dans un premier temps, en procédant analytiquement et chronologiquement, nous allons répertorier les évolutions de la cathédrale : nouvelles constructions, modifications, rénovations, destructions. Ensuite, en comparant avec l’état actuel de la cathédrale (à laquelle nous serons confrontés lors d’une visite à Genève), nous allons pouvoir relever les points fixes. Enfin, un travail de vectorisation, de géoreférencement pourra servir à la constitution d’un modèle 2D rendant compte des évolutions, en vue d’une modélisation tridimensionnelle de l’objet étudié.
 
Sources :
 

 

essai 1